Suivez nous :

Pharmacien

Accueil CAVP Pharmacien

Le régime général de la CAVP et les contrats d’assurance de prévoyance généralistes ne prennent pas en compte les particularités liées à l’exercice de votre profession. De ce fait, le cabinet Raoult a sélectionné des contrats prévoyance adaptés aux pharmaciens et pharmaciennes.

Schéma explicatif indemnités assurances complémentaires des Pharmaciens
Schéma explicatif assurances complémentaires madelin des Pharmaciens

Que retenir en synthèse de l’indemnisation du régime obligatoire CAVP en cas de maladie, invalidité ou décès des pharmaciens ?

  • Maladie : aucune indemnisation n’est versée. Il est donc indispensable de prévoir une solution, car le statut de maladie peut durer jusqu’à trois ans.
  • Invalidité : l’indemnisation est de 797€ / mois. Vous devez être âgé de moins de 60 ans et être invalide à 100% pour bénéficier de cette allocation. Notez que vous devez être incapable d’exercer n’importe quelle activité professionnelle. Vous ne serez donc pas indemnisé si vous pouvez exercer une autre activité que votre métier de pharmacien.
  • Décès : la rente de « survie » est de 797 € / mois.

Pharmaciens libéraux, vous souhaitez en savoir plus sur votre indemnisation CAVP ?

En cas de maladie :

Il n’y a aucune indemnisation du régime obligatoire lorsque vous êtes malade sachant que l’état de maladie peut durer jusqu’à 3 ans. Vous devez donc souscrire un contrat facultatif de prévoyance santé auprès d’un organisme spécialisé afin d’établir une garantie qui correspond précisément à votre situation et à celle de vos proches. Il pourra également prendre en compte vos objectifs afin d’être couvert au plus juste (délais de carence, hospitalisation, maternité, niveau de revenus à garantir, prise en charge des frais professionnels, etc).

En cas d’invalidité :

L’invalidité correspond à la perte de votre capacité physique, émotionnelle et/ou sensorielle. Deux conditions sont nécessaires pour être indemnisé par la CAVP au titre du régime obligatoire : être invalide à 100% et donc incapable d’exercer n’importe quelle activité professionnelle. Vous devrez en outre être âgé de moins de 60 ans. La date de déclenchement de l’invalidité est définie par une commission de la CAVP.

Le montant de la rente invalidité est de 9 560€ par an, soit 797 € / mois. Il faut savoir que la rente d’invalidité cesse une fois que vous atteignez l’âge de la retraite, cependant une mise à la retraite anticipée (et donc avec des droits minorés) peut être décidée.

Comme vous pouvez le voir, les indemnisations versées sont faibles. De plus, vous devez savoir que la définition très restrictive de l’invalidité par le régime obligatoire est souvent synonyme de frais supplémentaires (adaptation du lieu de vie, assistance d’une tierce personne, etc.).

Lors de votre souscription à un contrat de prévoyance, il faut vous assurer que l’invalidité sera étudiée seulement sur la base de votre métier de pharmacien et non sur la capacité à exercer un autre métier. L’évaluation professionnelle doit être réalisée par un expert médical indépendant et doit exclure toutes les références à votre régime d’assurance maladie obligatoire et autres référentiels.

En cas de décès :

Le capital décès est une somme versée par la CAVP à vos proches pour faire face aux premières dépenses suivant votre décès. Le montant du capital décès versé est de 14 340€.

La rente conjoint est une rente soit viagère, c’est-à-dire versée jusqu’au décès du conjoint survivant. Soit elle est versée pour une durée déterminée au conjoint survivant.

La rente enfant, ou rente éducation est versée à vos enfants pour les accompagner dans leurs études. Elle peut être versée jusqu’à 25 ans dans le cas de longues études dûment justifiées.

La rente conjoint est de 4 780€ / an, soit 398€ / mois.

La rente enfant / éducation est de 9 560€ / an, soit 796€ / mois.

 

Montants
Capital / indemnité immédiate
  • 14 340 €
Rente conjoint
  • 4 780 € / an ou 398 €/mois
Rente enfant
  • 9 560 €/an soit 796 €/mois

Pourquoi la protection sociale des pharmaciens libéraux est-elle différente ?

Vous exercez votre métier de pharmacien à titre libéral. De ce fait, tout ce qui concerne vos prestations sociales et les modalités d’indemnisation en cas de maladie, d’invalidité, de grossesse, de départ en retraite, ou encore, les remboursements de vos dépenses de santé sont différents des salariés, mais aussi des autres professions libérales. Ces indemnisations vous paraîtront relativement faibles en comparaison des revenus dégagés par votre activité.

Vous pouvez bénéficier de réels avantages grâce aux contrats de prévoyance santé et aux assurances professionnelles pour les pharmaciens. Ainsi vous allez pouvoir vous couvrir à la carte, vous sécuriser financièrement ainsi que votre famille tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

Quels sont les avantages d’une assurance professionnelle pour les pharmaciens ?

Votre caisse de rattachement est la CAVP, elle vous permet de bénéficier d’une couverture et d’une prévoyance au titre du régime obligatoire. Cependant, il faut savoir que cette couverture est très faible par rapport à vos revenus, voire même inexistante sur certains points et parfois très compliquée à obtenir.

Par exemple en cas d’arrêt maladie, aucune indemnisation journalière ne vous est versée et vos charges professionnelles continuent ! Vous devez assumer seul vos besoins et ceux de votre famille. Une assurance professionnelle de prévoyance vous versera donc les indemnités qui vous permettront d’atteindre le niveau de revenu que vous estimerez comme absolument nécessaire, satisfaisant ou confortable en fonction de vos attentes.

En cas d’invalidité, les assurances prévoyance professionnelles dites Madelin viendront compléter les indemnités de la CAVP pour une invalidité totale ou plus fréquemment, pour une invalidité partielle en fonction de la qualité du contrat souscrit. En effet, le régime obligatoire ou CAVP a des critères très précis et ne prennent pas en compte les spécificités de votre métier. Ainsi, il ne reconnaît pas le fait que vous soyez invalide pour votre métier tout en pouvant exercer un autre métier. Gardez à l’esprit que la CAVP vous versera des indemnités exclusivement si vous êtes invalide à 100% et qu’elles seront d’un montant de 797€ par mois.

Pour la pharmacienne, la CAVP ne prévoit aucune indemnisation en cas de maternité, sauf si votre grossesse est pathologique ou connaît des complications. En cas d’adoption, vous toucherez des indemnités. Pour percevoir une prime de naissance, la pharmacienne doit s’affilier au régime social des indépendants (ex RSI) pour toucher les indemnisations prévues par cette caisse. N’hésitez pas à consulter la page caisse du site « mon-assurance-madelin.fr » pour approfondir ce sujet.

Enfin, sachez aussi que si vous avez un accident sur le trajet entre votre domicile et votre lieu de travail, vous n’êtes pas couvert par le régime de base.

Il est donc préférable de souscrire à un contrat de prévoyance Madelin adapté à votre métier pour couvrir vos risques. De plus, les cotisations payées dans le cadre des contrats Madelin sont déductibles de vos bénéfices grâce à l’article 154 bis du Code général des impôts.

Les contrats Madelin sont totalement adaptables à vos besoins et vos attentes pour couvrir différents types de situations (maladie, invalidité, décès).

Pourquoi souscrire à un contrat de prévoyance pharmacien ?

De nombreux facteurs impactent le montant d’un contrat de prévoyance : votre âge, votre état de santé, les garanties souhaitées, l’ancienneté de votre installation, votre revenu fiscal de référence, vos objectifs, votre situation familiale, etc.

L’intérêt majeur lorsque vous souscrivez à un contrat de prévoyance pharmacien est la personnalisation de celui-ci. Le but est de le faire correspondre au maximum à vos attentes, vos besoins et la réalité des remboursements de la CAVP. Étant donné que ces contrats sont pleins de termes techniques, de conditions, nos agents d’assurance seront là pour vous conseiller et vous accompagner.

Le plus important est de pouvoir toucher des indemnisations suffisantes et d’avoir de bonnes garanties si vous êtes malade ou invalide, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

Vous pouvez par exemple choisir d’être couvert en cas de problème disco-vertébral, car votre métier vous oblige à passer énormément de temps debout. Si vous êtes contraint de travailler à mi-temps à cause de ces pathologies, votre contrat pourrait vous verser des indemnités pour le temps où vous ne travaillez pas.

En choisissant des prestations forfaitaires pour votre assurance médicale, vous connaîtrez à l’avance le montant de ce qui vous sera versé, indépendamment du niveau de vos revenus ou du montant des prestations du régime de base.

Pourquoi les contrats de retraite Madelin sont-ils conseillés aux pharmaciens libéraux ?

La ou les contrats de prévoyance permettent de sécuriser les revenus en cours d’activité, le contrat de retraite Madelin permettra au pharmacien d’épargner régulièrement une somme qui sera versée sur un compte d’épargne retraite dédié au pharmacien. Cette épargne en plus de produire des intérêts maximisant le capital sera transformée en rente versée régulièrement au moment du départ en retraite. Le pharmacien disposera ainsi d’un complément de revenus suite à son départ en retraite tout en ayant minimisé son effort d’épargne réel grâce à la déductibilité fiscale au titre des charges professionnelles (sous certaines limites) et aux intérêts qui ont été capitalisés.

Les contrats retraite Madelin sont conseillés, car une fois à la retraite, vous devez savoir que vous serez sûrement sujet à une forte baisse de vos revenus. On note que le revenu touché durant son activité diminuera fortement et pourrait même être divisé par 5 si l’on prend l’exemple de Virginie jeune pharmacienne retraitée interviewée par Votre Argent L’express le 26/07/2013. Les contrats Madelin vous permettront d’amortir la baisse de revenus.

Avec les assurances prévoyance et retraite Madelin, vous anticipez les problèmes que vous rencontrerez durant votre vie professionnelle et votre retraite. Mais aussi dans le pire des cas, vous pouvez assurer des revenus et/ou une rente à votre famille, vos enfants, si vous étiez amené à décéder prématurément. Ces deux types de contrats étant très complémentaires, ils doivent être associés et validés en synergie avec les conseils d’un professionnel spécialisé dans les métiers de la pharmacie, à même de réaliser un diagnostic patrimonial adapté.

Est-ce que les assurances professionnelles envisagent toutes les situations ?

En effet, les meilleures assurances professionnelles pour les pharmaciens envisagent tous les cas, au contraire des contrats d’assurance professionnels génériques qui ne tiennent pas comptent des détails spécifiques à votre profession. Attention, même si la qualité des contrats est un prérequis essentiel, il n’est pas suffisant. Le rôle du conseiller est tout aussi important pour définir et proposer le contrat parfaitement adapté à votre situation. En plus de prendre le temps de bien vous connaître, il devra sélectionner les bonnes garanties, choisir les options adaptées sachant qu’elles sont parfois très (voir trop) nombreuses pour aboutir à un contrat qui soit réellement adapté à la situation personnelle, familiale et patrimoniale de chaque pharmacien. Il existe en effet rarement deux situations comparables. Quel intérêt par exemple pour un célibataire sans enfant de souscrire au versement d’un capital décès à moins de vouloir protéger un proche spécifique ? Dans ce cas, il faudra penser à dénommer spécifiquement le bénéficiaire souhaité, car à défaut l’argent sera perçu par des héritiers parfois durant longtemps et l’objectif recherché non atteint. La qualité du binôme contrat/conseiller est donc primordiale et peut être assimilée à celle du binôme pilote expérimenté/voiture de course. Il est communément admis qu’une voiture de course conduite sans expertise ne suffit pas à garantir la performance finale.

N’hésitez pas à contacter le cabinet Raoult pour toutes vos questions sur les assurances pour les pharmaciens, que ce soit dans le cadre de votre activité professionnelle, de vos frais de santé ou de vos besoins en prévoyance. En anticipant dès aujourd’hui vos conditions de départ à la retraite, vous bénéficierez des meilleures options pour augmenter la valeur de votre patrimoine tout en protégeant vos proches.

Comprendre votre protection sociale