Suivez nous :

Ostéopathe

Accueil CIPAV Ostéopathe

Les régimes généraux et les contrats d’assurance généralistes ne prennent pas en compte les particularités liées à l’exercice de votre profession d’ostéopathe. De ce fait, le cabinet Raoult a sélectionné des contrats adaptés à votre métier.

Schéma explicatif indemnités assurances complémentaires des Ostéopathes
Schéma explicatif assurances complémentaires madelin des Ostéopathes

Que retenir en synthèse de l’indemnisation CIPAV pour vous ostéopathes en cas de maladie, invalidité ou décès ?

  • Maladie : Aucune indemnisation n’est versée. Il vaut mieux prévoir un contrat de prévoyance complémentaire en plus du régime obligatoire.
  • Invalidité : l’indemnisation démarre au 366 ième jour après l’arrêt de travail. Il faut au moins être reconnu invalide à 66% de manière permanente et définitive. Pour un taux de 66%, l’indemnisation annuelle va de 289 € à 1.446 € par mois selon la classe. Pour un taux de 100% l’indemnisation va de 438 € à 2.191 € par mois toujours selon votre classe de cotisation.
  • Décès : le versement d’un capital et d’une rente conjoint survivant en fonction de la classe de cotisation choisie. Classe A : 15.780 € + 132 € par mois, Classe B : 47.340 € + 394 € par mois ou classe C : 78.900 € + 657 € par mois.

Vous souhaitez en savoir plus sur votre indemnisation CIPAV en tant qu’ostéopathe libéral ?

En cas de maladie :

Il n’y a aucune indemnisation journalière versée par la régime obligatoire, la CIPAV. Il est donc fortement conseillé de prévoir un contrat de prévoyance complémentaire en plus du régime obligatoire, et ce auprès d’organismes compétents et réellement spécialisés pour obtenir des garanties qui répondent à vos besoins et ceux de vos proches.

Grâce à un contrat de prévoyance, l’ostéopathe non salarié pourra percevoir des indemnités en cas de maladie à défaut d’en recevoir de la CIPAV, et ceci à hauteur de ce que vous choisirez dans votre contrat Madelin pour assurer vos revenus pendant cette période.

En cas d’invalidité :

Qu’est-ce que l’invalidité ? C’est le fait de perdre la capacité normale d’un être humain, qui peut être physique, émotionnelle et/ou sensorielle. Cette perte est par nature définitive et irréversible.

L’indemnisation peut débuter à partir du 366ème jour suivant l’arrêt de travail. Cela veut dire que vous n’avez droit à aucun versement avant une année complète de maladie à minnima.

Il faut au minimum être reconnu invalide à 66% de manière permanente et définitive suite à une maladie ou un accident qu’il soit professionnel ou non pour percevoir des indemnités d’invalidités.

Montant pour un taux d’invalidité de 100% :

  • CLASSE A : 5.260 € soit 438 € par mois
  • CLASSE B : 15.780 € soit 1.315 € par mois
  • CLASSE C : 26.300 € soit 2.192 € par mois

Montant pour un taux d’invalidité de 66% :

  • CLASSE A : 3.472€ soit 289 € par mois
  • CLASSE B : 10.415 € soit 868€ par mois
  • CLASSE C : 17.358 € soit 1.446€ par mois

Les indemnisations versées au titre d’invalidité ne sont pas élevées pour les différentes classes et pour les différents taux. Un problème supplémentaire du régime général des ostéopathes est qu’il n’étudie pas votre incapacité sur la seule base de votre profession, mais sur la possibilité que vous puissiez exercer une autre profession.

Un bon contrat de prévoyance doit étudier l’invalidité seulement selon l’exercice de votre métier. C’est un expert médical indépendant qui doit effectuer une évaluation professionnelle sans aucune référence à votre régime obligatoire ni à d’autres référentiels.

En cas de décès :

Si vous décédez prématurément, il existe deux types d’indemnisation pour vos proches, le niveau d’indemnisation variant selon la classe de cotisation prévoyance choisie (A, B ou C).

Pour faire face aux premières dépenses suite à votre décès en tant qu’adhérent à jour de vos cotisations, la CIPAV verse à vos proches un capital décès en une fois. Puis une rente est ensuite versée sous forme de deux modalités au conjoint survivant et enfant.

PrestationsMontants annuels
CapitalCLASSE A : 15.780 €
CLASSE B : 47.340 €
CLASSE C : 78.900 €
Rente conjoint / enfantsCLASSE A : 1.578 €
CLASSE B : 4.734 €
CLASSE C : 7.890 €

Pourquoi la protection sociale des ostéopathes est-elle différente ?

Votre protection sociale est différente parce que vous exercez votre profession d’ostéopathe à titre de travailleur indépendant. Vos prestations sociales et les modalités de vos indemnisations concernant l’invalidité, la maladie, la maternité, le départ en retraite, ainsi que les remboursements de la CIPAV sont différents de ceux des salariés et également des autres professions libérales qui relèvent parfois d’autres caisses de régimes obligatoires. Elles vous paraîtront sûrement très faibles vis-à-vis des revenus liés à votre activité, c’est pour cela que des assurances professionnelles complémentaires peuvent être nécessaires pour maintenir votre niveau de vie. Notamment en cas de maladie, attention les indemnisations du régime obligatoire de la CIPAV ne se déclenchent dans le meilleur des cas qu’au bout d’une année d’arrêt maladie lorsque vous êtes considéré invalide.

Les contrats Madelin proposent de bons avantages aux ostéopathes libéraux sur ces points. Vous vous couvrez ainsi financièrement face aux aléas de la vie et vous protégez aussi votre famille.

Quelle classe de cotisation choisir à la prévoyance CIPAV en tant qu’Ostéopathe ?

Vous savez maintenant qu’il existe trois classes de cotisations : A, B ou C et que vous pourrez choisir celle qui vous convient le mieux. Ces classes permettent de définir les sommes versées sachant que les situations couvertes seront identiques. Vous serez donc simplement mieux indemnisés sans pour autant être couvert en cas de maladie ou d’invalidité partielle. Ce constat posé, nous partirions sur une cotisation en classe A pour “profiter” de la cotisation annuelle à 76 euros et y associerons un contrat de prévoyance Madelin avec des garanties complètes et totalement personnalisées. Vous aboutiriez ainsi à une protection sur mesure parfaitement adaptée à votre métier d’Ostéopathe tout en évitant les trous de garanties et doublons.

Une autre alternative consisterait à penser que la majoration de coût annuelle pour passer de la classe A à C étant de 304 € / an, elle en vaut la peine. Cette logique est envisageable à la condition expresse qu’elle ne vous amène pas à sacrifier le budget disponible pour couvrir aussi la maladie ou l’invalidité plus légère. A défaut ce serait une erreur sauf à ne pas avoir besoin de revenus dans ces situations bien sûr !

Quels sont les avantages d’une assurance professionnelle pour les ostéopathes libéraux ?

L’assurance professionnelle d’ostéopathe permet de prendre en charge les indemnisations à verser en cas de maladie, d’invalidité ou de vous verser un complément quand la couverture de la CIPAV est faible ou inexistante. Mais de manière générale, les prestations du régime de base sont insuffisantes pour vous assurer un niveau de revenus équivalents à votre activité d’ostéopathe.

La CIPAV comme beaucoup d’autres caisses de prévoyance destinées aux professions médicales et paramédicales libérales, ne verse pas d’indemnisation journalière en cas de maladie, ce qui est souvent problématique d’un point de vue financier et encore plus si votre arrêt maladie est de longue durée. Une assurance professionnelle vous versera à la place de votre caisse les indemnités que vous avez jugées nécessaires à votre train de vie lors de la souscription à votre contrat.
Un autre avantage est qu’une assurance professionnelle ostéopathe tient compte des spécificités de votre profession. Par exemple, si votre régime obligatoire estime que vous n’êtes pas invalide selon ses critères d’attribution et de calcul qui ne sont pas en fonction de votre métier, un contrat professionnel souscrit par vos soins pourra prendre en compte un barème spécialisé sur les spécificités des ostéopathes. De plus, les indemnisations correspondantes aux classes et aux niveaux d’indemnisations restent très faibles.

Les assurances professionnelles sont donc un moyen de vous constituer une protection financière adaptée à vos besoins et vos objectifs, dont les cotisations sont déductibles de vos bénéfices grâce à l’article 154 bis du Code général des impôts.

Pourquoi souscrire à un contrat prévoyance ostéopathe ?

De nombreux facteurs comme votre âge, votre état de santé, les garanties souhaitées, l’ancienneté de votre installation, votre revenu fiscal de référence, vos objectifs, votre situation familiale … impacteront votre contrat de prévoyance Madelin.

En souscrivant à un contrat de prévoyance spécial ostéopathe, vous pouvez le personnaliser en fonction de vos attentes et de vos besoins, c’est le point le plus important à savoir. Ces contrats sont pleins de termes techniques et de conditions qu’il faut mieux appréhender, les conseillers du cabinet Raoult seront là pour vous conseiller et vous accompagner afin de choisir les meilleures garanties possibles pour vous et votre famille.

Un point essentiel est de le personnaliser de manière à toucher des indemnisations élevées si vous êtes malades ou êtes déclarés invalide tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Mais aussi en choisissant des points clés pour vous, comme le délai de carence, le montant des prestations, la prise en charge lors d’un accident du travail ou sur le trajet entre votre domicile et votre cabinet.

De plus, en cas d’invalidité, un contrat Madelin vous permettra de bénéficier d’un calcul au plus près de votre profession d’osthéopathe et une prise en compte des pathologies spécifiques aux ostéopathes, en complément ou en remplacement des indemnités invalidité de la CIPAV (entre 438 € et 2.191€ par mois pour une invalidité de 100% et entre 289€ et 1.446€ par mois pour une invalidité de 66%).
En sélectionnant un mode de versement forfaitaire des indemnités journalières pour votre assurance prévoyance osthéopathe, vous saurez à l’avance avec certitude le montant de ce qui vous sera versé le cas échéant.

Pourquoi les contrats Madelin sont-ils conseillés aux ostéopathes ?

Grâce aux contrats Madelin vos revenus sont sécurisés et votre niveau de vie est assuré lorsque vous êtes en arrêt maladie, si vous êtes victime d’un accident du travail, d’une invalidité ou bien lorsque vous serez à la retraite. En effet, comme vous avez pu le constater, les prestations de votre régime obligatoire sont minimales, même faibles, voire inexistantes comme en cas de maladie par exemple pour vous osthéopathe. Le contrat de prévoyance Madelin n’est pas obligatoire, mais de ce fait vivement conseillé si vous avez besoin de revenus.

Une fois à la retraite, vous devez savoir que vous serez sûrement sujet à une forte baisse de vos revenus. Une baisse des revenus entre 50% et 70% est attendue pour les ostéopathes libéraux. Les contrats retraite Madelin vous permettront d’assurer vos revenus grâce à une épargne régulière sur une longue période afin de vous assurer une retraite sans perte de revenus ou à minnima une perte conforme à vos attentes.

Les contrats Madelin vous offrent donc la possibilité de vous protéger face aux aléas de la vie et aux problèmes que vous pourrez rencontrer au cours de votre activité professionnelle, et de profiter ainsi de votre retraite.

Est-ce que les assurances professionnelles envisagent toutes les situations ?

Les contrats génériques destinés aux professions médicales et paramédicales au sens large ne tiennent pas compte des détails spécifiques à chaque profession.
Mais au contraire les assurances pour Ostéopathe exercant en tant qu’indépendant sont personnalisables à l’infini selon vos besoins ou les situations que vous envisagez comme la grossesse, une baisse d’activité ou la survenus de maladies professionnelles.

Les contrats de prévoyance dits Madelin permettront d’augmenter vos indemnisations, ou de les prendre totalement à leur charge quand la CIPAV ne le fait pas ou mal pour les arrêts maladie par exemple. Ils peuvent prévoir aussi le paiement d’un remplaçant lorsque vous êtes malade ou prendre en charge les études de vos enfants si vous êtes victime d’un décès prématuré en leur versant en rente éducation. Celle-ci peut être versée jusqu’à l’âge de 25 ans dans le cas de longues études.

Le cabinet Raoult est à votre écoute pour prendre le temps de répondre à toutes vos questions sur les assurances professionnelles pour ostéopathe dans le cadre de votre activité professionnelle, votre prévoyance santé et retraite ou pour toute situation vous paraissant floue.
En anticipant dès aujourd’hui vos conditions de départ à la retraite et votre prévoyance, vous bénéficierez des meilleures options pour augmenter la valeur de votre patrimoine tout en protégeant vos proches.

Comprendre votre protection sociale