Souscrire un contrat de prévoyance complémentaire permet aux praticiens hospitaliers de se prémunir contre les pertes de revenus en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Vu la grande disparité des situations, il est essentiel de s’adresser à un spécialiste de l’assurance professionnelle pour les métiers de la santé.

Quels avantages pour les praticiens hospitaliers en cas d’arrêt de travail ?

Les contrats de prévoyance complémentaire viennent en renfort ou en prolongement des prestations du régime obligatoire, qu’elles soient versées par les organismes de sécurité sociale ou par les régimes statutaires. En cas de maladie, les prestations varient en fonction de sa nature : maladie ordinaire, longue maladie ou maladie de longue durée. Les indemnités journalières n’englobent généralement pas les émoluments perçus pour les gardes et les astreintes, ce qui peut entraîner une très forte chute des revenus, même en cas de maladie de faible durée. Dans tous les cas, les prestations baissent avec le temps. Grâce à un contrat de prévoyance complémentaire, il est possible de conserver la totalité de son revenu net.

Que se passe-t-il en cas d’arrêt total d’activité ?

Lorsque l’on débute son activité professionnelle, il est très difficile d’imaginer que tout peut s’arrêter subitement. Pourtant, personne n’est à l’abri d’un accident ou d’une maladie grave. En cas d’accident du travail ou durant le trajet travail-domicile, les règles changent. Il faut donc vous assurer que vous êtes couvert dans tous les cas. Le rôle d’un contrat de prévoyance complémentaire est avant tout de vous décharger de ce genre de soucis. Si vous vous trouvez dans l’impossibilité totale et permanente de continuer à exercer votre métier, une prime de reconversion pourra vous permettre de rebondir et de vous orienter vers un autre projet de carrière. Un capital est versé en cas de décès ou de perte d’autonomie totale.

De quelles garanties se composent les contrats de prévoyance ?

Les contrats de prévoyance complémentaire pour praticiens hospitaliers comportent plusieurs volets. En cas de décès, l’assurance professionnelle peut prévoir le versement d’un capital correspondant à un pourcentage de vos revenus, avec une majoration pour chaque enfant à charge. En cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, il est possible de garantir 100 % de vos revenus jusqu’à la reprise d’activité ou le départ à la retraite. En cas de maladie, les indemnités journalières statutaires sont dégressives à partir du 4ème mois pour les maladies ordinaires, à partir de la 2ème année pour les longues maladies et de la 4ème année pour les maladies longue durée. Il existe toujours un seuil au-delà duquel vous n’êtes plus du tout indemnisé. En cas d’invalidité, les indemnités sont inférieures à un seuil calculé par rapport au Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale. Rien ne garantit que vous pourrez conserver votre niveau de revenus actuels. Les contrats de prévoyance sont donc indispensables pour faire face à toutes ces baisses de revenus, conserver votre niveau de vie et protéger vos proches.

Existe-t-il des garanties optionnelles pour les Praticiens Hospitaliers ?

En plus des garanties classiques qui concernent l’incapacité de travail ou le décès, les contrats de prévoyance peuvent offrir des prestations supplémentaires. Celles-ci peuvent bien sûr évoluer en fonction de votre âge, de votre situation familiale et de votre niveau de revenus. En cas de décès ou de perte d’autonomie, il peut s’agir d’une rente versée à votre conjoint ou bien d’une rente éducation pour vos enfants jusqu’à la fin de leurs études. Les assurances de prêts immobiliers peuvent aujourd’hui être choisies et résiliées librement, comme tout autre contrat d’assurance. C’est pourquoi il est possible de trouver des assurances emprunteurs destinées à aider les praticiens hospitaliers à faire face à leurs échéances en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès.

Pourquoi les praticiens hospitaliers ont-ils besoin de contrats spécifiques ?

Le statut de praticien hospitalier s’applique à des situations très diverses. Ce statut concerne aussi bien des médecins, des pharmaciens que des biologistes. De nombreux PH exercent à temps complet, tandis que d’autres ont une activité à temps partiel ou temporaire. Ils peuvent exercer leur activité au sein d’un établissement public de santé, d’un EHPAD ou d’une structure médico-sociale. Bien qu’ils soient des agents du service public, ils ne sont pas fonctionnaires, contrairement aux infirmiers. Certains ont un statut de contractuel, d’autres sont internes ou assistants des hôpitaux, assistants ou praticiens associés ou attachés ou encore praticiens adjoints. Il existe également des statuts de PU-PH, MCU-PH ou CCA-CHU. Toutes ces particularités font que des contrats de prévoyance standards ne sont pas adaptés pour répondre à la grande diversité des situations. En tant que salariés, les praticiens hospitaliers ne peuvent pas prétendre à une mutuelle loi Madelin. Seuls les professionnels de santé qui exercent à titre libéral exclusif peuvent en bénéficier. Que vous soyez agent du service public ou professionnel libéral, il est dans tous les cas fortement conseillé de souscrire un contrat de prévoyance complémentaire car seul ce système peut vous permettre de sécuriser vos revenus en cas de coup dur.

A qui s’adresser pour un contrat de prévoyance complémentaire PH ?

Les contrats de prévoyance complémentaire pour praticiens hospitaliers peuvent présenter de fortes disparités en fonction des assureurs ou des formules proposées. Pour profiter des meilleures garanties, il est essentiel de s’adresser à un assureur spécialisé dans les contrats pour professionnels de santé. Il est également important de prévoir des options évolutives qui vont s’adapter au déroulé de votre parcours professionnel. Le cabinet Raoult, expert en assurance professionnelle pour métiers de la santé, a réfléchi aux options les plus opportunes pour les Praticiens Hospitaliers et négocié des contrats sur mesure avec les principaux acteurs du secteur. Que vous ayez besoin d’une mutuelle loi Madelin ou d’un contrat de prévoyance en tant que salarié, vous pourrez ainsi bénéficier des garanties les plus adaptées à l’exercice de votre profession.