Comme tous les professionnels libéraux, les dentistes ont tout intérêt à souscrire un contrat de prévoyance complémentaire dès le début de leur activité. Les cotisations d’un contrat loi Madelin peuvent être déduites des revenus. S’adresser à un spécialiste de l’assurance professionnelle des chirurgiens-dentistes comme le cabinet Raoult est essentiel pour bénéficier de garanties taillées sur mesure pour votre activité.

En tant que dentiste, connaissez-vous vos droits en matière de prévoyance ?

Les contrats de prévoyance figurent rarement au premier plan des préoccupations des chirurgiens-dentistes, qu’ils débutent leur activité ou bien qu’ils possèdent déjà une solide expérience. La souscription à une assurance professionnelle est souvent perçue comme une charge supplémentaire alors que les prélèvements obligatoires sont déjà très élevés, de même que les charges courantes et les investissements matériels. Pourtant, personne n’est à l’abri d’un coup dur à un moment ou à un autre de sa vie. Un accident, une maladie longue durée, une dépression suite à un divorce peuvent fortement impacter votre activité, ou même vous amener à la suspendre pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Quels sont les avantages d’un contrat Madelin pour un dentiste ?

Les cotisations relatives à un contrat de prévoyance Madelin sont considérées comme des charges professionnelles et peuvent donc être déduites de vos revenus. Cet avantage fiscal s’applique exclusivement aux professionnels indépendants comme les chirurgiens-dentistes. Certaines conditions sont à remplir et un plafond annuel est fixé. Celui-ci est défini de manière personnalisée par rapport à votre revenu de référence ou au Pass (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale). De plus, les seuils pour les contrats Madelin prévoyance sont mis en corrélation avec les autres contrats ouvrant droit à des réductions d’impôt. Ces calculs peuvent s’avérer complexes, c’est pourquoi il est important de s’adresser à un spécialiste de la prévoyance pour les travailleurs non-salariés comme le cabinet Raoult. Une étude personnalisée permettra de définir la meilleure stratégie pour sécuriser votre avenir tout en limitant l’impact sur votre trésorerie.

Quand souscrire un contrat de prévoyance pour dentiste ?

Les dentistes sont obligatoirement affiliés à la CARCDSF qui intervient en matière de prévoyance dans 3 domaines : l’incapacité de travail, l’invalidité et le décès. Dans la réalité, les prestations sont bien souvent insuffisantes pour pallier le manque de revenus alors que les charges d’activité restent fixes. Certains contrats de complémentaire santé comme la mutuelle loi Madelin proposent souvent des garanties de prévoyance, mais là encore les avantages sont bien inférieurs à ceux offerts par un vrai contrat de prévoyance. Il est conseillé de souscrire une assurance au plus tôt de façon à bénéficier d’une protection contre les accidents de la vie tout au long de votre carrière. En cas d’incapacité de travail, une rente vous sera versée. La notion d’incapacité peut être envisagée sous différents angles : physique, sensoriel ou même émotionnel. Un bon contrat de prévoyance doit tenir compte de tous les aspects qui peuvent vous empêcher d’exercer votre métier de chirurgien-dentiste de manière provisoire ou définitive. En cas d’incapacité de travail, une assurance professionnelle complémentaire permet d’augmenter le niveau des indemnités journalières ou de la rente mensuelle du régime obligatoire. Vous pouvez ainsi conserver un niveau de vie acceptable, sans répercussion financière pour votre conjoint ou vos enfants.

Les contrats de prévoyance pour dentistes sont-ils tous équivalents ?

Les contrats de prévoyance Madelin sont exclusivement gérés par des compagnies d’assurance privées. En plus des opérateurs historiques, de nombreux assureurs ont investi ce domaine sans être forcément des spécialistes de l’assurance pour travailleurs non salariés. Les contrats Madelin sont bien sûr encadrés par une législation très stricte, mais de fortes disparités peuvent exister entre les formules proposées. Tous les contrats de prévoyance pour les TNS ne sont pas éligibles au dispositif Madelin, ce point est donc à vérifier en premier lieu avant de s’engager. Il faut également étudier avec attention les exclusions qui pourraient vous priver des prestations. Le mal de dos fait partie des affections les plus courantes et les plus invalidantes pour les chirurgiens-dentistes, pourtant de nombreux contrats de prévoyance excluent ce type de pathologie de leur champ d’application. Certains contrats prévoient des franchises ou des délais de carence. Le versement des prestations peut être effectué selon un système indemnitaire ou forfaitaire. Dans le premier cas, la somme versée tient compte des revenus réels, dans l’autre cas, le forfait ne tient pas compte des fluctuations de revenus intervenues depuis la souscription du contrat. Là encore une étude personnalisée de votre situation permettra de définir le système le plus avantageux pour vous. L’âge de fin des garanties peut également avoir une incidence car de nombreux professionnels continuent d’exercer après l’âge légal de départ à la retraite.

A qui s’adresser pour souscrire un contrat de prévoyance complémentaire dentiste ?

En vous adressant à un spécialiste en assurance professionnelle pour dentiste comme le cabinet Raoult, vous pourrez profiter d’un contrat de prévoyance spécialement conçu pour répondre à vos besoins. Vous bénéficierez ensuite d’un suivi personnalisé tout au long de votre carrière car il est important d’adapter votre contrat de prévoyance à votre situation professionnelle et personnelle. Les besoins et les risques ne sont pas les mêmes pour un jeune dentiste célibataire, un père de famille ou un futur retraité. Savoir faire évoluer les garanties au bon moment fait partie des compétences d’un assureur reconnu comme le cabinet Raoult. Les contrats de prévoyance ne sont pas transférables d’un assureur à un autre, c’est pourquoi il est bien plus simple de s’adresser à la bonne compagnie dès le départ. Le contrat peut bien sûr être résilié annuellement comme tout contrat d’assurance, mais en cas de changement, vous devrez étudier en détails toutes les clauses du nouveau contrat pour savoir si vous êtes vraiment gagnant ou non. Grâce à sa grande connaissance des réalités du métier de dentiste, le cabinet Raoult est à même de proposer des contrats de prévoyance taillés sur mesure pour vous apporter la protection et la sérénité dont vous avez besoin.